top of page

FAQ

  • A quoi sert l'hypnose ?
    L’hypnose permet d’activer ses ressources inconscientes afin de dépasser des automatismes et des blocages. Elle ouvre un champ inouï de possibilités pour aller de l’avant dans sa vie, pour aller mieux, pour booster ses capacités physiques, sportives, sexuelles ou intellectuelles.
  • Est-ce que l'hypnose peut m'aider ?
    L’hypnose issue des thérapies brèves repose sur 2 principes: 1/ Nous analysons nos vies en fonction de notre propre interprétation, c’est-à-dire à travers le ressenti des évènements plutôt que les évènements en eux même. Ceci génère nos croyances et nos propres schémas de pensées, créant ainsi nos forces et aussi nos faiblesses. 2/ Parce que nous sommes les créateurs de notre système de croyances, chacun de nous détient en son for intérieur les clefs pour les transformer. Il s’agit donc de trouver le chemin qui te mène vers ce changement positif.
  • Comment ça marche ?
    L’hypnose permet de travailler sur les émotions en utilisant l'imagination et les association d'idées. Cette technique permet d'entrer en totale immersion avec de nouvelles ressources et de générer ainsi de nouvelles croyances beaucoup plus positives. Cet outil permet de se réactualiser comme un ordinateur et d’avoir la possibilité de changer le ressenti d’expériences passées et d’intégrer de nouvelles compétences pour gagner en épanouissement. L’hypnose n’est ni un état d’endormissement, ni une forme de relaxation, c’est un état de focalisation sur soi-même.
  • Y a-t-il des contre-indications ?
    L'hypnose est déconseillée pour les personnes atteintes de troubles psychotiques : Schizophrénie, Paranoïa, troubles bipolaires, Etat Borderline... L’hypnothérapie constitue un outil thérapeutique particulièrement puissant, bien qu'il ne se substitue en aucune manière à un traitement médical ou psychiatrique. Si tu es suivi(e) pour raison médicale, informe ton médecin traitant afin de vérifier que tu ne présentes pas de contre-indications, même si elles sont rares, à la pratique de l’hypnothérapie.
bottom of page